Oldtimer – Maserati Merak (1972-83)

Réussite esthétique, la Bora, signée Giorgo Giugiaro, fut la première berlinette Maserati à moteur central arrière. Elle donna le jour à la Merak, née en octobre 1972, équipée d’un moteur moins puissant que le V8 de la Ghibli, le V6 de la Citroën SM dû à l’ingénieur Alfieri. Lorsque De Tomaso prit le contrôle de Maserati au printemps 1975, il modifia la Merak selon deux orientations nouvelles : d’une part, une version SS plus puissante destinée à l’exportation dérivée du modèle présenté par Citroën au salon de Genève de 1975, et d’autre part, une version deux litres destinée au seul marché italien sur lequel les voitures de cylindrée supérieure étaient fortement taxées.

Trois modèles différents :

Merak (1972-75) : La première version qui faisait 190 ch, est née pendant le contrôle de la marque par Citroën, qui a fait la part belle à l’hydraulique. Le tableau de bord reprenait la plupart des composants de la SM, y compris les compteurs ovales, le volant monobranche, etc. La direction SM Diravi et les freins assistés Citroën était peut être trop en avance sur les conceptions traditionnelles italiennes d’alors. Elle ne restera que deux années au catalogue.

Merak SS (1975-83): La deuxième version bénéficie de 30 ch supplémentaires. Elle a été étudiée sous l’ère Citroën et présentée au salon de Genève en Mars 75. Sa commercialisation intervient dans le courant de cette même année, alors que Citroën vient de liquider ses 70% de part dans Maserati et les céder une société d’état destinée à recueillir les entreprises en difficulté, à la recherche d’un nouvel actionnaire. De Tomaso prend le contrôle de la marque et débarrasse la Merak du système hydraulique à haute pression de Citroën pour revenir à un système plus traditionnel alors que les finitions carrosserie sont confiées à Osi, autre firme contrôlée par De Tomaso.

Merak 2000 GT (1975-83) : Commercialisée en Italie seulement. Sa puissance est abaissée à 170 ch.. Elle fut introduite dès la prise de contrôle par De Tomaso, alors que la TVA sur les automobiles en Italie était, à cette époque, très défavorable aux modèles de plus de 2 litres de cylindrée (38 % au lieu de seulement 19 %). En fait, cette version était une alternative économique à la Maserati Bora équipée d’un moteur de 4,7 ou 4,9 litres de cylindrée. La version 2000 GT est reconnaissable à ses bandes latérales. Elle est commercialisée jusqu’en 1983, date à laquelle elle sera remplacée par la Maserati Biturbo.

Caractéristiques techniques : Voir brochure ci-dessous.

Prix du modèle neuf : Merak SS : 100.000 F en 1975 ; 244.160 F en 1983 soit 80.000 € avec 116% d’inflation.

Côte actuelle : à partir de 45.000 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *