Oldtimer – Datsun 240 Z (1969-73)

À la fin des années 60, comme le fisc japonais se montrait particulièrement gourmand avec les coupés sportifs (considérés comme un signe extérieur de richesse) Nissan décida de se consacrer à l’exportation, produisant notamment une intéressante série de voitures sportives deux places très performantes (les Datsun 240, 260 et 280 Z). À noter qu’en 1978, au Japon, juste avant la sortie de la Mazda RX-7, la Datsun 260 Z était encore la seule et unique véritable voiture de sport disponible dans l’empire du soleil levant puisque la Toyota 2000 GT, son unique concurrente, avait cessé d’être commercialisé depuis 1970.

Trois modèles Z :

Le modèle Z de Datsun est de construction classique, avec moteur sous le capot avant et transmission sur les roues arrières. À l’origine, le moteur 6 cylindres de 2,4 litres développait 151 ch ; il équipait la 240 Z, qui devint la 260 Z dès 1973, lorsque son moteur fut porté à 2,6 litres pour 162 ch. Une troisième version à la carrosserie légèrement re-stylée et équipée d’un 2,8 litres fut commercialisée de 1978 à 1983.

Le coupé Z compte à son palmarès une magnifique victoire au rallye East African Safari de 1971, remporté dans des conditions difficiles : en effet, sur les 115 partants, seuls 32 concurrents réussirent à se présenter à l’arrivée. La voiture gagnante était pilotée par un équipage allemand (Hermann-Shuller).

Datsun 240 Z versus Toyota 2000 GT :

En 1970, pour un acheteur français qui n’a pas les moyens d’investir 41.800 Francs dans une Porsche 911 T développant seulement 125 ch ou 51.650 Francs dans une 911 E faisant 155 ch, il peut être tentant d’hésiter entre la Datsun 240 Z et la Toyota 2000 GT qui sont toutes deux bien moins chères (presque moitié prix). Elles disposent d’un six cylindres en ligne. Mais le moteur de la Datsun est beaucoup plus raisonnable que celui de la Toyota. Il n’est alimenté que par deux carburateurs au lieu de trois. La puissance maximale est atteinte à 6000 tr/mn au lieu de 6600. Le couple maximal obtenu à 4400 tr/mn, au lieu de 5000. Résultat : la Datsun dispose d’un rendement de 62,6 chevaux/litre alors que la Toyota atteint 75,5 chevaux/litre. La 240 Z dispose de 150 ch comme sa rivale mais pour une cylindrée de 2393 cm3 au lieu de 1988, ce qui peut présenter un avantage en matière d’entretien et de longévité. Malgré sa ligne, la Datsun est donc plus orientée vers le tourisme que sa concurrente qui est plus typée sport.

Caractéristiques Techniques : voir brochure ci-dessous.

Prix du modèle neuf en 1970 : 29.600 F soit 34.782 € avec 670 % d’inflation sur la période.

Prix d’occasion : à partir de 15.000 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *