Hifi vintage – Enceintes JBL 4312 Mk2 (Réédition 95)

La 4312 – héritière de la 4310 née en 1968 – était une enceinte de monitoring destinée principalement aux professionnels des studios d’enregistrement. Ce n’est qu’en raison de son prestige qu’elle est arrivée chez les amateurs, du moins chez les plus fortunés en raison de son prix. La version rééditée en 95 reste globalement identique à l’original et il ne faut donc pas s’étonner d’un côté nettement rétro dans son esthétique.

La forme d’abord. La 4312 est un gros cube peu compatible avec les canons de l’esthétique des 90’s où les formes colonnes, ou au moins étroites, étaient favorisées, surtout dans cette gamme de volume.

La construction ensuite, puisque les faces avant et arrière sont en retrait et la couleur enfin avec une face avant bleu nuit lorsqu’on retire le cache en mousse acoustique noire. Si l’on ajoute la présence de deux potentiomètres pour régler le niveau du médium et de l’aigu, on aura un véritable objet venu tout droit du passé.

En revanche, les transducteurs eux sont bien des années 90. La 4312 est une enceinte 3 voies avec une disposition des haut-parleurs inhabituelle puisqu’ils ne sont pas alignés verticalement mais disposés au plus près les uns des autres. La caisse réalisée est massive et la chasse aux réflexions parasites a été très bien menée.

Pour le grave : la 4312 utilise le boomer 30 cm référencé 2213H de la gamme pro, doté d’une bobine à trois pouces, avec un superbe saladier en métal moulé. La membrane papier est pourvue de nombreuses corrugations et a été traité avec un enduit spécial blanchâtre. La suspension périphérique en petits plis remplace avantageusement le demi rouleau en mousse synthétique traitée qui a une tenue dans le temps très incertaine. Ce HP de grave est utilisé en charge bass-réflex : un évent coudé à l’intérieur et traité contre les vibrations trouve place au sommet de l’enceinte. Le volume interne est amorti par des plaques en laine de verre.

Le médium est confié à un haut-parleur à cône de 13 cm très performant (le 104 H3) pourvu d’un cache bobine plat et d’une petite suspension en tissu enduit. Sa sensibilité étant élevée (94 db/1w/1m), il ne faudra pas hésiter à atténuer cette gamme de fréquence avec le bouton de réglage pour le rendre un peu moins envahissant. La courbe de l’enceinte sera alors parfaitement linéaire.

Pour l’aigu : JBL a remplacé le tweeter à cône employé dans les anciennes versions des années 70 par le 035 TI équipé d’un dôme en titane pur et disposant d’une bobine ferrofluidée, solution généralisée aux autres modèles haut de gamme de la marque en 1990. Il développe un champ de 1,4 Tesla, ce qui est excellent pour un aigu. Le potentiomètre de l’aigu gagnera quant à lui à être avantagé pour compenser le léger retrait en sensibilité du transducteur.

Le filtre est très simple puisque seul le tweeter est filtré en passe-haut à 12 db/octave. C’est l’atténuation naturelle de la réponse des haut-parleurs qui limite leur montée en fréquence. Une conception efficace que l’on retrouve dans un certain nombre de réalisations prestigieuses.

Le son est excellent à condition de monter le potentiomètre d’aigu et de baisser celui des médium, le gave lui étant parfait pour ceux qui aiment le son made in U.S.A. La distorsion reste très faible quelque soit la puissance (100 w maximum) et la sensibilité est bonne.

Caractéristiques : Dimensions: 367 x 598 x 298 mm ; Poids : 21 kg ; Puissance : 100 w ; Sensibilité : 92 db/1w/1m ; Réponse en fréquence : 45 – 20000 hz à + ou – 3 db : Prix : 8000 Francs la paire en 1995 soit 1660 Euros avec 36% d’inflation. Prix d’occasion : à partir de 500 Euros la paire.

Une réflexion sur « Hifi vintage – Enceintes JBL 4312 Mk2 (Réédition 95) »

  1. Je possède depuis 1991 une paire de JBL 4312. Je ne les utilisais plus depuis 1998 remplacées par des Zingali HM 112, lesquelles furent remplacées par des zingali HM 215. Récemment j’ai changé de domicile et je n’ai provisoirement pas la place d’installer les Zingali HM 215. J’ai donc rebranché les 4312. Ces enceintes m’étonnent toujours par la qualité du son délivré beaucoup des productions récentes plus onéreuses n’arrivent pas à produire avec autant de détails et de précision les enregistrements. Les enceintes colonnes actuelles avec des HP de graves allant de 12 à 18cm ne délivrent pas des graves conséquents la force du HP 30cm de JBL est de délivrer des graves fermes, tendus, précis sans traînage (qualités que je retrouve dans les HP graves des Zingali). Le médium et l’aigu des JBL sont également de très haute qualité. Matériel utilisé pour l’écoute platine CD Lector CDP7, platine vinyle Nottingham cellule Goldring 2500,tuner Luxman, ampli pure classe A Pathos Inpol 2, câbles modulation Cardass Cross, câbles enceintes MPC mélodie, câbles alimentation MPC mélodie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *