Youngtimer – Peugeot 504 Coupé & Cabriolet (1969-83)

La Peugeot 504 est née à la fin de 1968 ; une année plus tard , elle avait déjà été produite à 525.201 unités. Ce chiffre suffirait à illustrer le succès que connut ce nouveau modèle de la marque à l’emblème du Lion. Car les chiffres de production continuèrent à grimper, pour atteindre les 2 millions en mars 1978 et presque 4 millions en fin de carrière, dont seulement 31.000 coupés et cabriolets.

Des records de vente : 

Avant la 205, toutes les versions confondues, la Peugeot 504 a donc été le modèle Peugeot le plus vendu en France et dans le monde entier. Elles est apparue immédiatement en version berline, coupé et cabriolet, ces deux dernières dessinées par Pininfarina.

Familiale mais aussi performante dans les rallyes : 

Elle s’est également illustrée en sport automobile, dans le rallye le plus difficile du monde, l’Est African Safari. Les succès qu’elle y remportera furent d’autant plus méritoires que cette voiture très familiale n’était pas une bête de course. La version de base – Modèle GL – à moteur 2 litres ne développait que 93 ch, alors que la TI à injection dépassait à peine les 100 ch. C’est donc la robustesse de la 504 qui fut son atout numéro un, dans le grand public et au cours de sa carrière sportive. A noter qu’en 1973, la gamme 504, sans parler des diesels, fut complétée par un modèle économique.

Les différentes versions du coupé et du cabriolet :

Lors de leur lancement, les 504 Coupé et Cabriolet ne sont disponibles qu’avec une seule motorisation : le Peugeot 1,8 litres avec injection mécanique développant une puissance de 97 ch, la firme ayant décidé de réutiliser le même moteur que celui de la berline. La transmission est assurée par une boîte de vitesse manuelle à 4 rapports avec levier au plancher. En fin d’année 1970, le moteur de 1,8 l est remplacé par un moteur de 2,0 litres toujours à injection mécanique mais développant 104 ch, le même que sur la berline. Une boîte automatique à 3 rapports fait son apparition en option ; mais en 1973, cette option n’est plus disponible que sur la version Coupé.

Un nouveau moteur V6 en 1974 :

En septembre 1974, les 504 Coupé et Cabriolet bénéficient d’une léger changement au niveau des feux avant où les deux feux rectangulaires deviennent solidaires, et arrière également où ils sont regroupés en un seul élément allongé. Cette nouvelle série adopte le moteur V6 PRV de 2.7 litres à carburateurs, développant 136 ch. La motorisation 2 litres disparaît. La boîte de vitesses automatique reste une option réservée pour le seul Coupé. Les coûts d’achat et de fonctionnement élevés du modèle V6 ainsi que son manque de fiabilité font qu’en 1978, le constructeur propose à nouveau le 2 litres à injection de 106 ch. Peugeot en profite pour équiper le V6 d’une injection afin de diminuer la consommation tout en augmentant la puissance à 144 ch avec une boîte mécanique à 5 rapports sauf sur les versions 2 litres. Quelques retouches esthétiques minimes sont faites sur la calandre en 1980 et la boîte 5 vitesses équipe toutes les versions.

Caractéristiques techniques : 

Moteur et transmission : 1.8 104 ch ; 2.0 104 ch ; V6 2.7 144 ch ; Cylindrée : 1796, 1971, 2664 cm3 ; Transmission : Propulsion
Châssis – Carrosserie : Coupé, Cabriolet
Dimensions : Longueur : 4360 mm ; Largeur : 1690 mm ; Hauteur : 1460 mm
Performances : 168 à 185 km/h en fonction du modèle

Prix du modèle neuf : En 1983 les coupé et cabriolet 2 litres valent tous deux 89.900 F. Le coupé V6 vaut 106.000 F soit 34.967 € après une correction de 117% d’inflation  sur la période.

Cote : à partir de 13.000 € pour un cabriolet 2 litre et de 5000 € pour un coupé.

Ci-dessous Photos extraites des Brochures Peugeot 1973 et 1983