Youngtimer – Fiat 131 (1974-85)

Berline moyenne de la gamme Fiat lancée en octobre 1974, la 131 était bien classique avec son moteur avant et ses roues arrières motrices. Par rapport à la Fiat 124, l’empattement (qui devenait gênant par rapport aux concurrentes) fut allongé pour augmenter les dimensions de l’habitacle. Pour la première fois, un modèle automobile de la marque Fiat abandonnait son appellation purement numérique pour voir figurer le nom de l’usine dans laquelle elle est produite, l’usine géante de Mirafiori, dans la banlieue de Turin.

Trois versions :

1974-78 : les motorisations comprenaient un premier moteur de 1297 cm3 de 65 ch et un autre de 1585 cm3 de 75 ch, tous deux à simple arbre à cames latéral. La gamme était articulée autour de 2 niveaux de finition:

– La 131 Mirafiori – avec des phares rectangulaires et des flancs sans baguettes.

– La 131 Mirafiori Special, avec des doubles phares ronds, de fines baguettes latérales de protection, des jantes différentes dites “spéciales”, une finition intérieure très soignée avec un niveau d’équipements complet. La gamme comprenait dès l’origine 3 types de carrosserie : berline 2 portes, berline 4 portes et Familiale baptisée “Station Wagon” et un coupé pour l’Europe du nord.

1978-81 : En 1978, Fiat réalisa un rhabillage de la 131 qui donnera vie à la seconde série du modèle très apprécié sur les marchés, européens ou autres. La structure de la voiture ne sera pas touchée, seul l’avant avec de larges feux rectangulaires et une nouvelle calandre feront leur apparition en intégrant un capot moteur complètement lisse sans aucune nervure apparente. Les feux arrière seront agrandis et complètement intégrés dans la carrosserie. L’habitacle sera également entièrement revu en recevant un niveau de finition de la classe des 2 litres avec des sièges en velours, une épaisse moquette au sol et un tableau de bord complet.

La gamme s’est étoffée avec les versions 131 Mirafiori L et CL, avec de gros pare-chocs en inox et bande de caoutchouc, un équipement relativement complet, un peu plus riche que sur les précédentes versions de base avec de nouvelles motorisations à simple arbre à cames de 1301 cm3 pour mieux répondre aux taxations de certains pays, ou le 1585 cm3 ou encore les tous nouveaux diesels produits par la filiale Fiat-Sofim à Foggia de 1995 cm3 et 2445 cm3 développant 60 et 72 ch. Les versions 131 Supermirafiori intégraient des pare-chocs en matériaux de synthèse, des jantes en alliage représentant un trèfle à 4 feuilles (reprises par toute la gamme), des appuie-têtes aux places arrière, des finitions de luxe, et une boite 5 vitesses de série. Les motorisations étaient des 4 cylindres à double arbres à cames en tête de 1301 cm3 de 78 ch ou 1585 cm3 de 96 ch ou le nouveau diesel de 2445 cm3. La version diesel était parfaitement reconnaissable avec la bosse sur le capot et ses doubles phares ronds à l’avant.

C’est également avec cette seconde série que la version sportive Racing fait son apparition, équipée d’un moteur 1995 cm3 développant 115 ch. Une variante Course est aussi produite pour l’écurie Fiat Corse.

1981-85 : En 1981, Fiat lance la troisième série de la 131. Les seuls changements concernent les pare-chocs et les feux arrière, pour l’extérieur, mais tout l’habitacle est revu. La version SuperMirafiori reçoit des jantes en alliage avec une anneau poli et une large bande latérale de protection. Seule la finition Mirafiori CL sera maintenue, la L disparait du catalogue ainsi que les versions avec carrosserie 2 portes.

Les motorisations à simple arbre à cames latéral sont remplacées par de nouveaux moteurs à arbres à cames en tête de 1367 cm3 en configuration arbre simple à 70 ch, où double arbre de 75 ch (la puissance est abaissée pour des raisons fiscales sur certains marchés). Le 1600 développe maintenant 85 ch y compris la version avec boîte automatique à 3 vitesses, le deux arbres à cames en tête passe à 97 ch. Un nouveau moteur à deux arbres en tête fait son apparition sur la 131 SuperMirafiori 2000 TC de 1995 cm3, 113 ch, 180 km/h. Les versions Panorama sont proposées uniquement avec les motorisations : 1600 Mirafiori CL essence et 2500 Supermirafiori Diesel.

La 131 Abarth (1976-81) : En Italie, tout ce qui roule peut et doit courir. L’équipe officielle Fiat avait épuisé les ressources du Spider 124. La 131, revue par Arbarth pour 1976-79, hérita d’un brillant 2 litres à injection en version de série 140 ch à 6400 tr/mn. De ce modèle du commerce, Fiat développa une machine de rallye à partir de la coque deux portes rigide. Avec 11 de compression et autres améliorations, la deux litres donna jusqu’à 230 ch. La saison 1980 fut celle du titre mondial pour Fiat qui avait remporté le Monte-Carlo, le rallye du Portugal, le rallye d’Angleterre, les milles lacs, le San Remo et terminé deuxième en Nouvelle-Zélande et troisième en Suède.

Caractéristiques Techniques : voir brochure ci-dessous.

Prix du modèle neuf en 1982 : Mirafiori 1.6l : 41.000 F . Supermirafiori 2000 : 56.000 F soit 21.240 € en tenant compte des 149% d’inflation.

Cote actuelle : à partir de 2500 € pour une 1.6l ; 15.000 € pour une Racing ; 35.000 € pour une Abarth.