Youngtimer – Alfa Romeo Alfasud (1972-84)

En 1967, l’Etat italien chargea la firme Alfa Romeo de concevoir une voiture populaire et de la faire fabriquer dans le Mezzogiorno, pour contribuer à l’industrialisation du sud de la péninsule, fort défavorisé par rapport au nord. Alfa Romeo construisit donc des usines à Pomigliano d’arco, au pied du Vésuve ; mais c’est évidement l’usine mère de Milan qui fut la tête pensante du projet sous la responsabilité de l’ingénieur Rudolf Hruska. Le design fut en revanche confié à Giorgetto Giugiaro.

De nombreuses innovations :

L’Alfasud fut la voiture des grandes premières pour Alfa Romeo : elle fut en effet, et en autres innovations, la première traction avant de la marque et la première à disposer du moteur quatre cylindres à plat refroidis par eau monté en porte-à-faux à l’avant, une cloison antibruit mettant la batterie, la bobine, le servofrein (apparu en 1973) et d’autres accessoires électriques à l’abris de la chaleur.

Première série (1972-80) : 

Présentée au Salon de Turin de 1971, mais disponible seulement l’année suivante, l’Alfasud fut immédiatement saluée comme une digne représentante de la marque ; elle offrait en effet une excellente tenue de route, grâce au carrossage négatif des roues et à l’emploi de pneus inspirés de la compétition. Populaire, l’Alfasud était cependant nerveuse pour ses 1200 cm3, son habitabilité était assez confortable et son allure générale très séduisante. Le plaisir de conduite était largement au rendez-vous. Seules réserves, une qualité globale insuffisante (notamment la rouille prématurée sur les premières carrosseries non traitées par cataphorèse et les défauts d’assemblage), les suspensions un peu raides et la cylindrée un peu juste avec un manque de chevaux à bas régime. Conscient de cette dernière lacune, Alfa Romeo produira un peu plus tard un modèle TI.

L’Alfasud Ti à 2 portes apparait en 1973. Les différences concernaient : nouveaux groupes optiques avec quatre projecteurs circulaires, clignotants avant sur le pare-chocs, butoirs sur les pare-chocs, jantes spécifiques en acier et pneus plus larges, spoiler avant et aileron arrière noirs réduisant le Cx, montant central et grille d’aération noirs. L’intérieur était plus soigné grâce à des nouveaux sièges sportifs avec bande centrale en tissu et côté en skaï, des appuis-tête avant, un volant à 3 branches, une moquette au sol et une dotation qui comprenait finalement un compte-tours, un manomètre d’huile et un thermomètre d’eau. D’un point de vue technique, elle se distinguait par son moteur poussé à 68 ch (grâce aux nouveaux arbres à cames), à sa boîte 5 vitesses et à un servofrein. En 1976, la cylindrée est augmentée à 1286 cm3 et la puissance passe à 75 ch.

En 1975, une version break à 3 portes appelée Giardinetta est introduite, mais en raison de son absence de succès, sa production fut abandonnée en 1980.

Deuxième série (1980-1984) :

En 1980, l’Alfasud est relookée à l’avant, (la calandre et les groupes optiques), et à l’arrière avec un nouvel couvercle de coffre (avec finalement des pivots d’articulation invisibles) et des feux plus larges, les pare-chocs en plastique noir, gouttières noires et un intérieur refait. La gamme comprenait : la 1.2 4m (moteur de 63 ch et boîte 4 vitesses) ;  la 1.2 5m (moteur de 68 ch et boîte 5 vitesses) ; la 1.3 (moteur de 79 ch) et la 1.5 (moteur de 84 ch). En 1980, les versions TI sont également mises à jour, tout comme la berline 4 portes. La puissance des moteurs est également revue : le 1 351 cm3 à 86 ch et le 1 490 cm3 à 95 ch.

En 1982, un hayon est finalement proposé sur les versions 5 portes SC, tandis que la version 3 portes était déjà disponible depuis 1981. En début de gamme, une version S à 4 portes était encore proposée, alors que le haut de gamme était représenté par la 1.5 à 5 portes Quadrifoglio Oro, avec un moteur 1,5 l carburateur double corps de 95 ch et une finition très soignée : intérieur velours, volant bois, calandre chromée. La gamme de l’année 1982 comprenait : la 1.2 4p S (boîte 4 vitesses, moteur de 63 ch) ; la 1.2 4p/5p SC (boîte 5 vitesses, moteur de 68 ch) ; la 1.3 4p/5p SC (moteur de 79 ch) et la 1.5 5p Quadrifoglio Oro (moteur de 95 ch). En 1982, la 1.5 Ti laisse la place à une version plus puissante : 1.5 Ti Quadrifoglio Verde de 105 ch reconnaissable à ses jantes Speedline en alliage, ses bas de caisse et ses sièges plus sportifs.

Alfasud Sprint (1976-86) : 

En 1976, Alfa Romeo lança l’Alfasud Sprint, un beau coupé 4 places avec une carrosserie fastback et hayon, dessiné par Giugiaro et fortement inspiré par l’Alfetta GT. Le moteur était le boxer 1286 cm3 de 75 ch, brillant mais pas très puissant. En 1978, la gamme fut étendue avec l’introduction des versions Veloce 1.3 et Veloce 1.5, dotées des moteurs boxer à carburateur double corps de 1351 cm3 (86 ch) et 1490 cm3 (95 ch).

En 1983, un restylage (nouveaux pare-chocs en plastique, nouvelle calandre, nouveaux feux arrière, bandes latérales plus larges, peinture noire de toutes les parties auparavant chromées et nouveaux intérieurs) lança la seconde série. Deux versions étaient disponibles : 1.3 (1351 cm3, 86 ch) et 1.5 Quadrifoglio Verde (QV) (1490 cm3, 105 ch). Le modèle QV se caractérisait par une boîte de vitesses courte. Ce dernier est reconnaissable grâce aux lignes vertes sur les pare-chocs et des sièges sport avec appuis-tête percés.

En 1986, la ligne est allégée grâce à l’élimination des bandes latérales et par quelques modifications aux pare-chocs. La cylindrée de la Quadrifoglio Verde, qui adopta un petit spoiler couleur carrosserie à l’arrière, passa de 1490 cm3 à 1712 cm3 (118 ch). Les dernières unités produites seront écoulées en 1989.

En 1983 Alfa Romeo présente le modèle qui succédera à l’Alfasud, l’Alfa Romeo 33 qui sera commercialisée dès 1984. Seule la Sprint continua sa carrière jusqu’en 1988.

Caractéristiques Techniques : Voir brochure ci-dessous.

Prix du modèle neuf en 1982 : Alfasud Super 1350 : 43.830 F ; Alfasud 1500 TI : 52.124 F ; Alfasud Sprint Veloce : 54.256 F soit 18.036 € avec 118 % d’inflation.

Prix actuel d’occasion : à partir de 4000 € pour une sprint.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *