Oldtimer – Renault R8 Gordini (1964-70)

En 1964, Renault présenta la voiture qui devait marquer toute une génération de pilotes et d’amateurs : la R8 Gordini. Elle se distinguait extérieurement du modèle normal par sa peinture bleu de France avec des bandes blanches compétition et un échappement à la sonorité plus rauque. On la regarda d’abord avec scepticisme, voire ironie. Mais elle deviendra rapidement une icône dans le monde du sport automobile français grâce à son prix abordable et à son comportement sur-vireur dû au moteur en porte-à-faux arrière qui facilite la conduite sportive.

La version 1100 :

À sa sortie, la R8 Gordini annonçait une puissance de 95 ch SAE pour une cylindrée de 1100 cm3, (plus du double de la R8 ordinaire), grâce à une culasse hémisphérique à soupapes inclinées et à deux carburateurs double corps horizontaux Solex. Le soutien logistique était efficacement assuré par une suspension durcie, une direction plus directe et un servofrein.

La version 1300 : 

En 1967, le moteur eut une cylindrée portée à 1300 cm3 (au lieu de 1100 cm3) avec une boîte de vitesse à 5 rapports. La puissance atteignait 103 ch SAE (88 ch DIN) et la vitesse de pointe, 180 km/h. La version 1300, qui est reconnaissable à ses quatre projecteurs et à ses ouïes de refroidissement de chaque côté derrière le pare-chocs avant, ajoute aussi un volant à trois branches et un réservoir supplémentaire de 25 litres dans le coffre avant. La R8 Gordini fut construite à un peu plus de 12.000 exemplaires au total. Elle céda la place en 1970 à la R12 Gordini qui ne la remplaça pas dans le cœur des fanatiques.

Un beau palmarès sportif : 

Un mois seulement après la présentation de la Renault 8 Gordini, Jean Vinatier remporte à son volant le rallye du Tour de Corse 1964, puis Pierrot Orsini et Jean-François Piot récidivent respectivement en 1965 et 1966 devant les Alfa Romeo GTA et autres Porsche 911. En 1968, Jean-Pierre Nicolas, sur Renault 8 Gordini, s’impose au Rallye du Maroc (voir palmarès détaillé dans l’article Gordini).

La coupe Gordini quant à elle, mettra surtout la R8 Gordini en orbite, permettant à une pléiade de jeunes pilotes (Andruet, Cudini, Darniche, Jabouille, Jarier, Leclère, Malcher, Ragnotti et Thérier) d’exprimer leur talent, et marquant le renouveau de la compétition automobile en France.

Caractéristiques Techniques :

Moteur : 4 cylindres en ligne, 8 soupapes, arbre à cames latéral ; Position : longitudinal AR ; 2 carburateurs Solex double corps ; Cylindrée : 1108 et 1255 cm3 ; Puissance : 77,5 ch DIN à 6500 tr/mn et 88 ch DIN à 6750 tr/mn.
Transmission : AR ; Boîte de vitesses : manuelle 4 et 5 rapports.
Freins Av-Ar : 4 disques.
Poids : 795 et 855 kg.
Dimensions : Longueur : 3990 mm ; Largeur : 1490 mm ; Hauteur : 1400 mm.
Performances : Vitesse maxi (km/h) : 170 et 180 km/h.
400 m D.A : 19 s et 17,3 s
1000 m D.A : 35 s et 32,3 s
Prix du modèle neuf en 1965 : 11.500 F
Côte actuelle : à partir de 40.000 €