Hifi Vintage – McIntosh C26 & MC2505 (1968-78)

L’histoire de McIntosh :

Au milieu des années 1940, à Binghamton dans l’état de New York, Frank McIntosh dirige une petite entreprise spécialisée dans la conception et le développement de stations de radiodiffusion. Étant à l’avant-garde de cette industrie florissante, il constatait les nombreuses lacunes de l’équipement professionnel de l’époque, la plus importante étant l’absence d’un amplificateur basse fréquence de haute puissance et de faible distorsion dans les studios. Avec l’ingénieur Gordon Gow, il développa un amplificateur historique. L’amplificateur était bien supérieur à la concurrence dans ses spécifications de puissance de sortie et de distorsion. Il fut d’abord accueilli avec incrédulité. Mais la preuve de ses qualités fut faite par l’écoute. Le bouche à oreille fonctionna et la demande de l’amplificateur augmenta, de sorte que Frank McIntosh et Gordon Gow durent créer le Laboratoire McIntosh. La société nouvellement créée introduisit une nouvelle ère d’excellence audio professionnelle et McIntosh fut parmi les premiers à commercialiser des équipements professionnels destinés aux consommateurs exigeants.

Pendant plus de six décennies, McIntosh a maintenu sa domination sur l’industrie audio haut de gamme et la prestigieuse entreprise continue à fabriquer son matériel de haute fidélité à Binghamton, à New York, avec une ingénierie et une méthode de fabrication identique à elle de ses fondateurs. La permanence de McIntosh sur le marché est due à sa fidélité aux composants haut de gamme, tous adhérant au critère de conception exposé par Frank McIntosh et Gordon Gow : performance sonore supérieure et fiabilité inégalée. Chaque élément a été créé avec une marge d’utilisation suffisante pour qu’il ne soit jamais exploité à proximité de son point de stress. Une raison pour laquelle environ 80% des éléments audio McIntosh produits depuis 1949 sont toujours en état de fonctionnement aujourd’hui et ce qui est plus étonnant est qu’ils restent supérieurs aux équivalents modernes. La marque bénéficie d’une forte notoriété auprès des audiophiles et des passionnés de musique et de design les plus exigeants. Les légendaires vu-mètres bleu turquoise des produits McIntosh sont devenus le symbole du luxe et de l’excellence. Depuis 2001, McIntosh est dirigé par Charlie Randall.

Le Préamplificateur C26 :

La conception du préampli C26 a commencé en 1967. Il remplaçait le C24. C’était le premier préamplificateur à avoir un panneau avant tout en verre, qui correspondait au nouvel amplificateur de puissance MC 2505. Les exigences avaient déjà été déterminées par Gordon Gow, en fonction de sa recherche en marketing.

Deux fonctions uniques dans le C26 étaient le commutateur de phase et la sortie de canal central. Ces commutateurs étaient situés dans un évidement en haut de du C26 à l’avant. Le commutateur de phase servait a inverser la phase d’un canal. Il devenait ainsi facile et rapide de vérifier si les connexions des haut-parleurs étaient correctement mises en phase. La sortie du canal central se trouvait à l’arrière du préampli et le contrôle de niveau était en haut. À l’époque, il était recommandé que le canal central sorte un signal de 6 dB au-dessous de la sortie des canaux droit ou gauche. Le canal central était un circuit de mélange simple dérivé des canaux gauche et droit. À l’époque, Paul Klipsch utilisait systématiquement un canal central pour le renforcement sonore. En outre, les enregistrements de Mercury Living Presence étaient réalisés à l’aide d’un microphone de canal central supplémentaire.

La commande des tonalités disposait d’un loudness (appelé aussi contour) permettant un supplément de basses fréquences pour être en adéquation avec le comportement physiologique de l’oreille humaine à des niveaux d’écoute faibles. La plupart des loudness commercialisés sont constants et ne varient pas en fonction du réglage de volume. Le C 26 avait un bien meilleur système : un contour variable en continu. Lorsque le volume est baissé, le contour augmente automatiquement la quantité requise d’amplitude et de bande passante en fonction du nouveau niveau d’écoute. Cette action fournissait une gamme complète de fréquences en écoutant même à des niveaux d’écoute très bas.

Prix de vente en 1973 : 449 $ soit 2548 € avec 476% d’inflation.

L’amplificateur de puissance MC2505 :

Lorsqu’il fut introduit en 1967, le McIntosh MC-2505 était un amplificateur révolutionnaire à bien des égards et il servit de modèle à tous les futurs amplis McIntosh à venir. Non seulement il s’agissait du premier amplificateur à semi-conducteurs de McIntosh, mais il s’agissait également du premier à avoir une plaque frontale en verre massif, des compteurs de niveau de sortie calibrés de précision, un système de montage panloc, et il incorporait aussi le célèbre Unity Coupleformer Autoformer de McIntosh permettant une impédance de sortie nominale de 4, 8 et jusqu’à 16 Ohm. L’aspect le plus déterminant du MC2505 est qu’il s’agissait d’un des premiers amplificateurs à semi-conducteurs réellement bien construit, établissant ainsi un nouveau niveau d’excellence.

Aujourd’hui, le MC2505 est encore aimé pour les mêmes raisons qu’il y a 45 ans. Il a une signature sonore intemporelle qui rend l’écoute de la musique fluide et agréable. Du haut jusqu’au bas du spectre sonore, l’ampli a une douceur libre qui contraste avec la dureté et l’agressivité de tant d’amplis de son époque et actuels.

La configuration est unique :

Trois sections d’alimentation séparées : Une alimentation à courant élevé positive et une négative sont utilisées pour les étages de sortie. L’autre alimentation positive est utilisée pour les étages du driver. Tous les composants électroniques sont surdimentionnés, notamment les redresseurs au silicium. Les condensateurs de filtrage de l’étage de sortie de puissance ont une capacité très élevée, ce qui donne une réserve d’énergie importantes dans les fréquences basses du spectre inférieures à 20 Hz. Le transformateur de puissance est de dimension très généreuse, et garde toujours son punch, même s’il est très sollicité.

Sections de préamplification à deux étages : Chaque étage est surdimentionné afin de fournir une puissance importante avec la moindre distorsion. La marge de puissance est si grande que l’électronique n’atteindra jamais de niveaux de stress si élevés, épargnant ainsi l’usure des composants.

Section puissance : La section de sortie est un amplificateur push-pull en série. Les transistors de puissance utilisés dans la section de sortie sont sélectionnés à la main pour leur capacité de dissipation de puissance élevée, une large réponse en fréquence et une optimisation de leurs paramètres d’utilisation.

Radiateurs anodisés surdimensionnés : Les transistors de puissance sont montés sur de grands dissipateurs de chaleur pour s’assurer qu’ils continueront à fonctionner à basse température quelque soit la puissance.

McIntosh Autoformer : Contrairement à n’importe quel autre amplificateur, l’Autoformer permet au 2505 de fournir une alimentation adaptée à toutes les impédances d’enceintes, ainsi vous n’êtes pas pénalisés pour votre choix de haut-parleurs. Il n’y a aucun risque de dépassement des limites de sécurité ou de surchauffe. L’Autoformer protège également les haut-parleurs des dommages en cas de défaillance de l’amplificateur. Si une composante à courant continu apparaît à la sortie de l’amplificateur, elle est stoppée par l’Autoformer, au lieu de passer à travers la bobine du haut-parleur, ce qui pourrait endommager l’enceinte acoustique.

Circuit de surveillance Sentry : Ce circuit protège les transistors de puissance en cas de surcharge de la sortie. Lorsque le 2505 fonctionne normalement, le circuit de surveillance Sentry n’a aucun effet sur le signal passant par l’amplificateur de puissance. Si la dissipation de puissance augmente au-dessus du fonctionnement normal, le circuit de surveillance Sentry limite la puissance des transistors de sortie. Le circuit de surveillance Sentry agit instantanément pour tout signal d’entrée ou combinaison de charge.

Circuit de détection de température : Si la température de l’amplificateur augmente en raison d’un court-circuit sur le Haut-parleur ou d’une ventilation restreinte, un dispositif automatique de détection de température éteint le 2505. L’appareil fonctionnera à nouveau automatiquement dès son retour à une température prédéfinie.

Compteurs de niveau de puissance double : Chaque canal est équipé d’un compteur de crête très précis. En raison de circuits uniques, ces compteurs peuvent rapporter les changements instantanés et précis du programme musical avec un taux d’exactitude supérieur à 98%. De plus, un commutateur de calibrage à quatre positions (Off, -20, -10, 0) permet d’ajuster le niveau du gain.

Prix de vente en 1973 : 899 $ soit 5102 € avec 476% d’inflation. On peut trouver l’ensemble d’occasion à partir de 2000 €.

Caractéristiques Techniques : Voir Brochure ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *