Film – Les Saisons du Plaisir (1988)

Couple de centenaires récemment mariés, Charles et Emmanuelle Van Bert (Charles Vanel et Denise Grey) ont l’intention d’abandonner la direction de leur entreprise de parfumerie pour prendre une retraite bien méritée. Comme chaque année, ils organisent dans leur château le congrès des parfumeurs qui diffusent leurs produits, réunissant cadres et employés. Ils veulent à l’issue de ce symposium annoncer le nom de leur successeur. Mais Charles entend garder le secret jusqu’à l’ultime minute. Un à un, les invités débarquent dans leur villa après avoir fait, pour la plupart le parcours dans un train d’une autre époque. Ils sont accueillis par Garibaldi (Jean Abeillé), le gendre mutilé (et quelque peu dérangé) des centenaires, mais aussi le mari de leur fille Jacqueline (Jacqueline Maillan), et par leurs petits-enfants, Hélène (Fanny Cottençon) et Jacques (Jean-Pierre Bacri), lequel ne manque pas une occasion d’utiliser sa caméra. Seuls Bernard Germain (Jean Poiret) sorte de requin vaniteux attiré par les nymphettes et son épouse, Marthe (Eva Darlan), ont choisi de voyager dans une superbe voiture de sport, accompagnés par Damien (Jean-Claude Romer), leur inséparable homme de loi. Mais il y a eu des fuites et déjà les intrigues commencent tandis que chacun se laisse aller à sa fantaisie.

Il n’y a pas que Bernard et Jacques qui sont en lisses pour la succession, il y a aussi Paul (Jean-Luc Bideau), baffreur boulimique, dont la femme, Jeanne (Bernadette Lafont), obsédée et frustrée, chaperonne leur fille de vingt ans ; Daniel Daniel (Darry Cowl), venu avec son nouveau petit ami, ainsi que Gus (Roland Blanche), le seul dont les gros billets ne peuvent tout acheter. Qui sera le successeur? Tout se complique lorsqu’une alerte éclate à la centrale nucléaire voisine. Les deux gardiens délégués au château (Richard Bohringer et Jean Menez) ont à peine le temps de visionner quelques cassettes pornographiques avec Bernadette (Stéphane Audran) et Dominique (Sylvie Joly), nymphomanes sur le retour, qu’on apprend la disparition de Jacqueline, qui, privée de son minitel rose par Emmanuelle, veut se suicider. Deux jeunes participants au Congrès, Sophie (Sophie Moyse) et Thierry (Hervé Pauchon), la sauvent. A eux l’entreprise, décide Charles. Mais ils refusent et s’en vont. Déjà, Charles, Emmanuelle et Jacqueline sont partis. Au château, on continue à comploter, sans se méfier du nuage noir qui vient tout droit de la centrale…

Cette excellente comédie érotique quelque peu débridée réalisée par Jean-Pierre Mocky est interprétée par une pléiade de grands acteurs français peu occupés à préserver leur image grâce au lâcher prise dont ils font preuve en se laissant emporter par le scénario quelque peu provocateur écrit par Mocky lui-même et Patrick Rambaud. Le film a été tourné au Château de Lavagnac et à Montagnac (Hérault). C’est le dernier rôle au cinéma pour Charles Vanel, l’avant-dernier rôle pour Denise Grey et le deuxième rôle pour Judith Godrèche.

Voir sur YouTube : “Les saisons du plaisir – Bande-annonce” par Arthur Moloko et Les Saisons Du Plaisir . Extrait .Jacqueline Maillan par Gilbert Denis