Album – Status Quo – Quo (1974)

Status Quo est un groupe de rock anglais qui s’est formé en 1967 et qui 50 après, porte encore la bonne parole du boogie aux quatre coins de son pays et du monde.

Au départ, en 1962,  Frances Rossi et Alan Lancaster forment un groupe nommé “The Scorpions”, qui s’est ensuite appelé “Spectres” avec l’arrivée du batteur John Coughlan. Puis ils ont rencontré Rick Parfitt, qui était dans un groupe de cabaret appelé The Highlights. Les Spectres signent un contrat avec Piccadilly Records, mais aucun de leurs singles n’a de succès. Ils devienne les “Traffic”, puis Traffic Jam, afin d’éviter toute confusion avec le groupe de Steve Winwood.

En 1967, le groupe change encore son nom et devient Status Quo. En janvier 1968, ils sortent “Pictures of Matchstick Men”. Ils invitent Parfitt à rejoindre le groupe juste quand la chanson atteint la 7ème place des Hits au Royaume-Uni.

Ils embauchent Bob Young comme roadie et directeur de tournée et Young devient rapidement un important partenaire pour l’écriture de leurs chansons. Leur deuxième album, Spare Parts, ne réussit pas à rentrer dans les charts. La percée de Status Quo commence quand ils signent avec Vertigo. Leur premier album sur leur nouveau label s’appelle Piledriver : il sort en 1972, et déploie un son plus lourd et un style boogie. C’est à cette époque que Status Quo devient l’un des plus grands groupes de rock au Royaume-Uni et gagne des fans qui les suivront sans relâche dans leurs tournées.

Quelques-unes de leurs chansons les plus populaires sortent pendant ces années là : “Rockin All Over the World” (écrit par John Fogerty de Creedence Clearwater Revival), «Whatever You Want» et «Down Down». Cette dernière chanson reste leur seul numéro un britannique.

L’album Quo en 1974 : 

Quo est le septième album de Status Quo. Il fut enregistré  à Londres aux Studios IBC. La plupart des compositions sont signées par Rick Parfitt et Alan Lancaster. La pochette est une véritable œuvre d’art et le contenu est excellent avec des titres puissants comme “Drifting Away” , “Do not Think It Matters “, “Backwater” et le single tiré de cet album “Break The Rules” (7e dans les charts anglais). Quo atteindra la 2e place dans le top album anglais et sera disque d’or au Royaume-Uni et en France.

En 1976, Status Quo signe un accord de parrainage avec Levis ce qui l’associe longtemps à la mode Denim.

En 1981, John Coghlan quitte le groupe et est remplacé par Pete Kircher. Leur apparition finale avec Kircher fut l’ouverture du Live Aid à Wembley en 1985. On retrouve également à l’affiche du show des groupes comme The Style Council, The Boomtown Rats, Elvis Costello, David Bowie, Elton John et Queen.

En juillet 1986, Status Quo joue au Queen live de Wembley, pour la promotion de sortie de son fameux “In The Army Now”, une reprise des frères Bolland qui est plébiscitée dans la plupart des pays européens.

L’album suivant, “Is not Complaining” marche moins bien que son prédécesseur. Dans les années qui suivent, leur renommé perdure, notamment grâce à leurs tournées mémorables et leurs fabuleux concerts où ils vous balancent en pleine figure des tonnes de bon vieux rock. Status Quo ne fait pas dans la finesse, certes, mais avec leurs riffs épais, martelés, répétés à l’infini, leur efficacité est redoutable. Les morceaux se ressemblent parfois, car ils ont toujours ce même balancement qui les propulse, ces mêmes furieux échanges de parties de guitare entre Rossi et Parfitt.

En France, ils passent par Paris en 2006, 2007 et 2008. En octobre 2011, ils se produisaient sur la scène de l’Olympia, et en 2012, au Casino de Paris le 20 novembre, précédé d’un autre à Strasbourg, la veille. L’occasion pour les Anglais de défendre l’album Quid Pro Quo, sorti en 2011.
Le 17 juin 2013, Status Quo sort Bula Quo un double CD contenant les 9 nouveaux titres de la B.O. du film éponyme et, d’autre part, les plus grands tubes du groupe dans de nouvelles versions jamais éditées. Après une prestation au festival Hellfest 2014, Status Quo repart en tournée en 2016 et en 2017!

Discographie : 

Picturesque Matchstickable Messages from the Status Quo (Album – 1968)
Spare Parts (Album – 1969)
Ma Kelly’s Greasy Spoon (Album – 1970)
Dog of Two Head (Album – 1971)
Piledriver (Album – 1972)
Golden Hour of Status Quo (Album – 1973)
Hello (Album – 1973)
Quo (Album – 1974)
On the Level (Album – 1975)
Blue for You (Album – 1976)
Live (Live – 1977)
Rockin All Over the World (Album – 1977)
If You Can’t Stand the Heat (Album – 1978)
Whatever You Want (Album – 1979)
Just Supposin’ (Album – 1980)
Never Too Late (Album – 1981)
1982 (Album – 1982)
Live at the N.E.C. (Live – 1982)
Back to Back (Album – 1983)
In the Army Now (Album – 1986)
Ain’t Complaining (Album – 1988)
Perfect Remedy (Album – 1989)
Rock ‘Till You Drop (Album – 1991)
Live Alive Quo (Live – 1993)
Thirsty Work (Album – 1994)
Don’t Stop (Album – 1996)
Under the Influence (Album – 1999)
Famous in the Last Century (Album – 2000)
Heavy Traffic (Album – 2002)
Riffs (Album – 2003)
The Party Ain’t Over Yet (Album – 2005)
In Search of the Fourth Chord (Album – 2007)
Quid Pro Quo (Album – 2011)
Bula Quo (Album – 2013)
Aquostic: Stripped Bare (Album – 2014)

Voir sur YouTube : “Backwater/Just Take Me from the End of the road” par statusquocom ; “Status Quo – Caroline 1973” par fritz51303

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *