Album – Johnny Hates Jazz – Turn Back The Clock (1987)

Johnny Hates Jazz est un groupe de pop rock britannique, composé de Clark Datchler (compositeur, chanteur, claviers), Mike Nocito (guitariste, bassiste, producteur, ingénieur) et Calvin Hayes (batteur et guitariste). En avril 1987, ils ont remporté un grand succès international avec leur single “Shattered Dreams”.

Les débuts du groupe :

Après avoir été chanteur, guitariste et claviériste dans de nombreux groupes à l’adolescence, Datchler a sorti son premier single à l’âge de 17 ans, sur le label indépendant londonien Bluebird Records, soutenu par des membres du groupe de reggae Aswad. Il a continué à travailler avec Rusty Egan de Visage, fusionnant la musique électronique avec la soul, et a joué souvent sur la scène des clubs de Londres. Il a ensuite signé chez Warner Brothers Music en tant que compositeur puis a déménagé à Los Angeles.

Nocito, guitariste dans des groupes étudiants, a grandi aux côtés d’un ami devenu producteur de disques, Phil Thornalley, ainsi que des membres du groupe Katrina and the Waves. Il est devenu ingénieur du son et a travaillé avec Pink Floyd, Police, The Cure, Duran Duran et les Thompson Twins.

Datchler et Nocito se sont rencontrés en 1982 aux studios RAK à Londres. Datchler venait de devenir le chanteur principal du groupe Hot Club, aux côtés du troisième et dernier membre original de Johnny Hates Jazz, Calvin Hayes, qui fut le batteur de Kim Wilde sur son premier album. La formation comprenait également le bassiste Glen Matlock et le guitariste James Stevenson. En 1983, Hot Club sort un single sur RAK Records et se produit au Marquee Club de Londres, une performance qui impressionne Mickie Most, le patron de RAK et père de Calvin Hayes. Il décide de signer Datchler sur le label en tant qu’artiste solo. C’est Most qui a suggéré à Datchler de travailler avec Nocito, qui était ingénieur chez RAK Studios à l’époque. Au cours des quatre années suivantes, ils ont travaillé ensemble sur les enregistrements solo de Datchler.

Turn Back The Clock (1987) : En avril 1986, Datchler, Nocito et Hayes sortent le premier single de Johnny Hates Jazz, “Me and My Foolish Heart”, sur RAK Records. Ce ne fut pas un succès commercial, mais le disque passa beaucoup à l’antenne et fut désigné disque de la semaine par le magazine Sounds.

Datchler commença alors à écrire de nouvelles chansons, notamment “Shattered Dreams”. JHJ fit à cette époque une représentation au Jazz Club de Ronnie Scott, et signa ensuite chez Virgin Records. “Shattered Dreams” sortit en mars 1987 et devint un hit du top 5 au Royaume-Uni, en Europe continentale et en Asie, et atteignit la deuxième place au Japon. Il fut suivi par trois autres succès mondiaux, “I Don’t Want To Be A Hero”, “Turn Back The Clock” (mettant en vedette Kim Wilde sur les choeurs) et “Heart of Gold”. En 1988, «Shattered Dreams» atteint la deuxième place au palmarès du Billboard Hot 100 des États-Unis, n ° 1 au US Adult Contemporary et grimpa à la 4ème place au Canada. Cette même année, leur album, Turn Back The Clock, entra dans le UK Albums Chart à la première place, et fut vendu à quatre millions d’exemplaires.

À la fin de 1987, JHJ a réalisé deux clips vidéo avec le réalisateur David Fincher. Les vidéos étaient pour les versions américaines de “Shattered Dreams” et “Heart of Gold”. Datchler quitte le groupe à la fin de 1988.

Hayes et Nocito ont continué le groupe et ont remplacé Datchler par leur ami Phil Thornalley, un ingénieur du son et producteur de disques primé aux Grammy Awards et un ancien bassiste de The Cure. La formation ainsi renouvelée a publié un deuxième album, Tall Stories, en 1991.

Tall Stories (1991) : Publié plus de trois ans après le premier album de JHJ, cet album met en vedette le producteur et compositeur d’autrefois Phil Thornalley en tant que chanteur, après le départ du chanteur original Clark Datchler. Mais à la veille de la sortie de l’album, Thornalley et le claviériste Calvin Hayes furent impliqués dans un grave accident de voiture qui compromit définitivement sa promotion. Une fois qu’ils furent rétablis, l’album était devenu un flop commercial. L’album comprenait des contributions de Dave Gregory de XTC (lead guitar) et de Kasim Sulton. Le groupe s’est dissous l’année suivante.

Entre 1992 et 2009, Datchler a de son côté enregistré quelques albums en solo.

Datchler et Nocito ont reconstitué le groupe en 2009, après que Datchler ait écrit une chanson intitulée “Magnetized”, qui , selon lui, était idéale pour Johnny Hates Jazz. Peu de temps après, ils ont décidé d’enregistrer un nouvel album. Datchler est retourné au Royaume-Uni et a écrit le reste des chansons pour le projet.

Magnetized (2013) : L’enregistrement de Magnetized a duré une grande partie de 2011 et 2012, et a eu lieu au Real World Studios près de Bath et aux Angel Studios à Londres. Il mettait en vedette Datchler en tant que compositeur/chanteur/claviériste, et Nocito en tant que producteur/ingénieur. Il y a aussi des arrangements de cordes et des claviers supplémentaires d’Anne Dudley, qui avait arrangé les cordes sur “Turn Back The Clock”. Les autres contributeurs incluent le batteur Alex Reeves, les guitaristes David Rhodes et Marcus Bonfanti, le joueur de synthétiseur Pete Watson et l’ingénieur de mixage Stephen W. Tayler.

Le premier single, “Magnetized”, est sorti au Royaume-Uni le 28 avril 2013 et a été largement diffusé sur les ondes de BBC Radio 2. Il est également sorti en Allemagne et a connu un succès similaire à la radio. L’album a ensuite été publié le 5 mai au Royaume-Uni. Cependant, le sort a continué à s’acharner sur le groupe, et Datchler est tombé malade à Londres, peu après cette période. En conséquence, toute la promotion a été annulée. Datchler s’est rétabli l’année suivante mais à ce moment-là, l’album avait perdu beaucoup de son élan.

Voir sur YouTube : “Johnny Hates Jazz – Shattered Dreams” ; “Johnny Hates Jazz – Turn Back The Clock” ; “Johnny Hates Jazz – Magnetized [Official Video]” ; “Johnny Hates Jazz – I Don’t Want To Be A Hero” ; “Johnny Hates Jazz – Heart Of Gold” ; “Johnny Hates Jazz – Don’t Say It’s Love” par JohnnyHatesJazzVEVO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *