Album – Duran Duran – Notorious (1986)

Duran Duran est un groupe de pop rock originaire de Birmingham, en Angleterre. Il fut un des groupes les plus prospères émanant des formations de Synth Rock, style musical ayant participé avec le rock alternatif à la “Seconde invasion britannique” aux États-Unis, et fut grandement aidé dans son entreprise par l’omniprésence de ses vidéo-clips sur MTV. Depuis les années 80, ils ont obtenu 14 hits classés dans le top 10 des charts singles du Royaume-Uni et 21 singles dans le Billboard Hot 100 et ont vendu plus de 90 millions de disques.

Duran Duran fut créé par Nick Rhodes, John Taylor et Stephen “Tin Tin” Duffy, Roger Taylor se joignant plus tard à eux, suivi d’Andy Taylor et Simon Le Bon, après de nombreux changements de chanteurs et de musiciens (Aucun des Taylor n’a de lien de parenté). Le groupe Duran Duran n’a jamais été démantelé, mais la ligne musicale du groupe a changé pour inclure le guitariste Warren Cuccurullo de 1989 à 2001 et le batteur Sterling Campbell de 1989 à 1991. La réunion des cinq membres originaux au début 2001 a créé un mouvement parmi les fans de Duran Duran et la presse musicale. Andy Taylor a de nouveau quitté le groupe à l’été 2006, et le guitariste de Londres, Dom Brown, a depuis travaillé avec le groupe, en tant que joueur de session et en tournée. Il n’y a aucune confirmation sur un remplacement définitif d’Andy Taylor.

Les débuts du groupe :

John Taylor et Nick Rhodes ont formé Duran Duran à Birmingham, au Royaume-Uni en 1978, nommant le groupe en s’inspirant du sinistre “Dr Durand Durand”, joué par Milo O’Shea dans le film de science-fiction réalisé par Roger Vadim en 1968, Barbarella. Leur premier chanteur était Stephen Duffy. Simon Colley a rapidement rejoint Taylor, Rhodes et Duffy. À ce stade, Colley était le bassiste original du groupe, alors que Taylor était le guitariste. C’était la première équipe complète du groupe qui a joua des spectacles en live. Pour la batterie et les percussions, une boite à rythme appartenant à Rhodes, est utilisée. Le groupe cherche alors un batteur. Dans une soirée, alors qu’il est ivre, Andy Wickett accoste Roger Taylor, à l’époque batteur de deux groupes punk et ce dernier rentre dans le groupe.

Aucun label n’ayant répondu positivement à leur maquette de disque, les membres du groupe continuent à travailler leurs premières chansons et jouent dans des boîtes de nuit de Birmingham, comme le Rum Runner. Quand le chanteur Jeff Tomas (qui remplacé Andy Wicket) et Alan Curtis quittent le groupe, Nick Rhodes, John et Roger Taylor se retrouvent à trois, et ils passent une annonce dans le Melody Maker pour trouver un guitariste et un chanteur. Andy Taylor est recruté en tant que guitariste. Par l’intermédiaire d’une barmaid du Rum Runner, le groupe fait la connaissance du chanteur Simon Le Bon en mai 1980. Il est alors intégré à la formation, qui programme rapidement des concerts dans la boîte de nuit pour juillet 1980.

Le groupe signe alors un contrat officiel de management avec les frères Berrow, propriétaires du Rum Runner. Le 9 juillet 1980, le groupe se produit pour la première fois dans sa formation historique : Simon Le Bon au chant, Nick Rhodes au clavier, John Taylor à la basse, Roger Taylor à la batterie et Andy Taylor à la guitare. Michael Berrow, l’un des propriétaires du Rum Runner, finance une tournée du groupe qui réalise, dès novembre 1980, les premières parties de Hazel O’Connor. Le succès est au rendez-vous et un mois plus tard, Duran Duran signe chez EMI.

Les disques du groupe : 

“Planet Earth”, premier single du groupe, est rapidement entré à la 12ème place des hit parades lors de sa sortie du printemps 1981. Immédiatement, Duran Duran est devenu le leader du nouveau mouvement romantique et des sorties médiatiques dans la presse britannique et la presse traditionnelle. La popularité du groupe a augmenté grâce à ses vidéos musicales, en particulier le clip de “Girls on Film”. Bien que la BBC ait interdit la vidéo dirigée par Godley & Creme, le single est devenu le premier succès au Top Ten du groupe, ouvrant la voie à la sortie dès l’automne de son premier album éponyme.

Duran Duran (1981) :  est entré directement à la 3ème place des charts dès sa sortie et est resté classé pendant 118 semaines. À sa sortie en 1981, l’album est ignoré aux États-Unis. Ce n’est que grâce à la réédition de 1983 que Duran Duran se hisse à la 10e place des charts américains avant d’être remplacé par le succès de leur album suivant, Rio. L’album est certifié disque de platine par la RIAA en juin 1985.

Rio (1982) : est entré dans les charts en deuxième place, et ses singles – “Hungry Like the Wolf” et “Save a Prayer” – font partie de leurs dix meilleurs hits. Lors de la sortie du remix de “Carnival”, les membres du groupe étaient des superstars en Europe, mais ils commençaient tout juste à progresser en Amérique. Leur exposition aux États-Unis a été grandement aidée par l’émergence de MTV, qui faisait une importante programmation des élégantes vidéos du groupe. Le passage régulier de leurs vidéo-clips sur MTV a payé et “Hungry Like the Wolf” est devenu un Top Ten hit au début de 1983. Rio a suivi ce single dans le Top Ten, et fut vendu à plus de deux millions d’exemplaires.

Au milieu de l’année 1983, alors que l’album Rio est un succès aux États-Unis, le groupe ré-édite son premier album homonyme Duran Duran avec l’ajout d’un nouveau single; Is There Something I Should Know?, qui rentre directement numéro un au Royaume-Uni et atteint la quatrième place au Billboard Hot 100. À cette période, Nick Rhodes produit également un autre tube : “Too shy” du groupe anglais Kajagoogoo.

Seven and the Ragged  (1983) : Duran Duran capitalisèrent sur leur popularité en lançant Seven and the Ragged Tiger en fin d’année 1983. L’enregistrement engendre des singles à succès tels «Union of the Snake» et «The Reflex». C’est en écoutant en détail la chanson “Let’s Dance” de David Bowie que Nick Rhodes, Roger Taylor et Ian Little développement les bases de Union of the Snake. Le chanteur du groupe, Simon Le Bon, raconte que « Seven » renvoie à leur équipe (les 5 membres de Duran Duran et leurs 2 manageurs – les frères Berrow) et que le « Ragged Tiger » représente le succès et l’ambition.  Pendant cette longue période d’enregistrements, de déménagements, de mixage, l’idée d’un autre groupe a germé dans la tête du bassiste John Taylor et du guitariste Andy Taylor. En 1984 ils créent The Power Station, où sont également présents deux anciens membres du groupe Chic (Tony Thompson et Bernard Edwards) ainsi que Robert Palmer, qui engendrera les Top Ten singles “Some Like It Hot” et “Get It On (Bang a Gong)”.

Après avoir terminé sa tournée internationale d’une année et demie au printemps 1984, le groupe fit une pause prolongée. En novembre, le groupe sort le single “Wild Boys”, qui atteint le numéro deux au Royaume-Uni et aux États-Unis, où il est ajouté à l’album live Arena, et en 1985, Duran Duran sort la piste titre pour le film de James Bond “A View to a Kill”. Après le départ de John Taylor et Andy Taylor, les membres restants de Duran Duran – Nick Rhodes, Simon LeBon et Roger Taylor – répondirent avec leur propre projet, Arcadia, en lançant un album intitulé So Red the Rose à l’automne de 1985 ; L’album a lancé le Top Ten hit “Election Day”.

Notorious (1986) : Fin 1986, le groupe sort Notorious, son premier album depuis près de trois ans qui surprend les fans par son style plus sobre et élégant. L’album est produit par Nile Rodgers, cofondateur de Chic et producteur entre autres de “Let’s Dance” de David Bowie et de “Like a Virgin” de Madonna ; la couleur musicale du groupe en est nettement transformée. Notorious constitue une tentative d’éloignement des racines néo-romantiques et new wave du groupe. Deux des trois singles extraits de l’album connaîtront le succès dans les classements : “Notorious” (N°2 aux États-Unis, N°7 au Royaume-Uni) et, dans une moindre mesure, Skin Trade (N°39 aux États-Unis et N°22 au Royaume-Uni). Cependant, à partir de 1987, le groupe entame un passage à vide, qui durera plus de cinq ans.

Pour le reste de la décennie, la popularité de Duran Duran diminue, avec Big Thing de 1988 et “I Do not Want Your Love”, qui sera son dernier Top Ten single pendant cinq ans.

Duran Duran (The Wedding Album) (1993) : En février 1993, un nouvel album éponyme, Duran Duran, voit le jour. Pour le différencier du précédent album éponyme du groupe en 1981, il est surnommé The Wedding Album, en référence aux photographies de mariés sur la pochette. Duran Duran fait son grand retour dans les charts avec “Ordinary World”, qui devient un énorme tube dans le monde. Il est suivi par deux autres singles : “Come Undone” et “Too Much Information”. Fort de ce succès, Duran Duran se lance dans une longue tournée mondiale, Dilate your mind tour, qui se termine en 1994. Le groupe est alors honoré d’une étoile sur le Hollywood Walk of Fame.

Thank You (1995) : Durant le Dilate Your Mind tour, les Duran Duran commencent déjà à travailler sur leur prochain album qui sera un album de reprises, sur lequel les membres du groupe rendent hommage à leurs influences musicales de leur adolescence. Thank You sort donc en avril 1995. Outre les singles “Perfect Day” et “White lines”, on peut y entendre des reprises de Led Zeppelin, Elvis Costello, Bob Dylan, Public Ennemy, Iggy Pop, The Doors, The Temptations, Grand Master Flash & The Furious Five et Sly and The Family Stone.

Duran Duran sort Astronaut en octobre 2004 puis Red Carpet Massacre, produit par Timbaland et sans Andy Taylor, suit en 2007. En 2011, Duran Duran sort son 13e album de studio, All You Need Is Now. Il est salué positivement par la critique et rentre à la 11ème place sur les charts Anglais et à la 29ème aux États-Unis.

Duran Duran a commencé à enregistrer son 14ème album en 2013 et y travaillera dessus pendant deux ans. Lorsque celui-ci s’est finalement concrétisé en septembre 2015, Paper Gods comporte des morceaux réalisés par Mark Ronson et Nile Rodgers, ainsi que des contributions supplémentaires de M. Hudson et de l’ingénieur du son, Josh Blair. L’album comprenait également des voix de Janelle Monáe, Kiesza et Jonas Bjerre de Mew, ainsi que de la guitare de l’ancien membre des Red Hot Chili Pepper, John Frusciante. Le disque sort chez Warner Bros.

Discographie : 

1981 : Duran Duran
1982 : Rio
1983 : Seven and the Ragged Tiger
1986 : Notorious
1988 : Big Thing
1990 : Liberty
1993 : Duran Duran (The Wedding Album)
1995 : Thank You
1997 : Medazzaland
2000 : Pop Trash
2004 : Astronaut
2007 : Red Carpet Massacre
2010 : All You Need Is Now
2015 : Paper Gods

Voir sur YouTube : “Duran Duran – Working For The Skin Trade” ; “Duran Duran – Is There Something I Should Know?” par DuranDuranVEVO ; “Duran Duran A View To a Kill” par Guillermo Alejandro Riera ; “Duran Duran – Ordinary World” par fdezi5581 ; “DURAN DURAN LAY LADY LAY” par fra80hotmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *